David Beckham, le joueur-marque

On l’avait un peu oublié, pour ainsi dire on l’avait rangé dans la case « transferts avortés/histoire ancienne ». Et puis jeudi matin, un frémissement trépidant s’est fait sentir dans la capitale. Les médias bruissaient d’une rumeur nouvelle qui se transforma bien vite en information certaine : David Beckham était à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière pour passer une visite médicale, et allait être présenté en tant que nouveau joueur du PSG dans l’après-midi. Lorsqu’en décembre 2011, le directeur sportif du club Leonardo évoquait ce qui était déjà une rumeur à l’époque, il parlait du joueur anglais en ces termes : « Beckham, c’est plus qu’un joueur, c’est une marque ». Alors, quelles caractéristiques la marque Beckham revêt-elle et quelles conséquences aura-t-elle sur l’image du Paris Saint-Germain ?

L’arrivée du Spice Boy dans le club de la capitale s’analyse sous le double prisme du sportif et du marketing.

beckham604-tt-width-604-height-403-attachment_id-349477

Lire la suite

Lien

La marque de sport célèbre ses 130 ans en redevenant le partenaire du Tour de France. Et capitalise, dans ses produits, sur la force de son histoire.

Le Coq Sportif s’est offert un beau cadeau pour ses 130 ans : renouer avec son passé. La griffe fait son grand retour sur le Tour de France.

Equipementier officiel de la Grande Boucle pour cinq ans, il appose son animal emblématique sur les maillots des coureurs. Et le fait aussi voyager, sur un ton humoristique cette fois-ci, en format géant dans la caravane publicitaire.

Lire la suite sur Les Echos

Vous prendrez bien un peu de verdure?

Surnommé en toute modestie « The Championships », Wimbledon s’est longtemps pensé comme le seul et unique tournoi de tennis valable dans le monde. De la même manière que l’équipe anglaise de football attendit 1954 et un soir de cinglante défaite contre la grande Hongrie dans son mythique stade de Wembley pour comprendre que ce sport existait en dehors de son île, le tennis anglais s’est souvent pensé en miroir de lui-même.

L’Angleterre,  berceau en Europe avec les Pays-Bas (ex-Provinces-Unies) du capitalisme mondialisé et du libre-échange international, a toujours tenu à cultiver son splendide isolement.

Wimbledon, c’est un peu ça. Les meilleurs joueurs du monde viennent s’affronter dans le cadre bucolique de l’Albion éternelle.

Lire la suite