Henry ou la marque inachevée

L’un des plus grands attaquants de l’Histoire du football (411 buts mais aussi 235 passes décisives en 917 matchs joués), meilleur buteur de tous les temps en équipe de France (51 buts en 123 sélections) et meilleur buteur d’Arsenal (228 buts pour les Gunners, un toutes les 122 minutes), a officiellement pris sa retraite.

1361710-29228136-1600-900

Joueur complet au talent exceptionnel, doté d’une palette technique peu commune pour un attaquant, doublée d’une excellente vision de jeu et d’une classe indéniable balle au pied, Thierry Henry était également ce joueur possédant une forte connaissance de son sport en général (fait assez rare à une époque où les joueurs de football manquent justement de « culture foot »). Homme intelligent, calme et réfléchi, très bon analyste tactique, il se signalait en outre par son sens du perfectionnisme et sa culture de l’effort. Le génie n’existe pas, seul l’entraînement permet de devenir un grand joueur, avait-il en substance coutume de dire.

Cependant, Thierry Henry comporte une part d’ombre, tout du moins véhicule-t-il, peut-être malgré lui, l’image d’une identité inachevée, d’un caractère inabouti, d’une personnalité indéfinie.

Lire la suite

La Coupe du Monde, miroir des Hommes ?

Une Coupe du monde et tout s’emballe. Sport, politique, économie, culture et société. Depuis un mois, l’actualité au sens large vit dans la foulée du Mondial. Celui-ci dicte les agendas des médias, dans tous les domaines et sous toute ses formes, sous la plume d’experts et d’amateurs, sous le regard de passionnés et de détracteurs. Objet global et multiple, le football offre un prisme d’analyse infini du monde contemporain. Il reflète les rapports de force qui le façonnent, identifie les groupes sociaux qui l’habitent et les enjeux qui le traversent. Sur bien des aspects, les acteurs de cette Coupe du monde rappellent que le football est un fait social totalisant. En vrac, petite revue volontairement désordonnée et stéréotypée de tout ce que le football évoque à cet instant T.

Copacabana-RT

Lire la suite

Equipe de France : et maintenant, quelle communication ?

Ca y’est, c’est fait. Après maintes interrogations et au sortir d’un parcours qualificatif rempli de tumultes et d’incertitudes, la France a finalement validé son billet pour Rio.  Ce n’était pas joué d’avance, loin de là. Après le piteux match aller en Ukraine, peu de personnes voyaient la sélection dirigée par Didier Deschamps participer à la phase finale de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Grâce à un match retour enthousiasmant, rythmé par une atmosphère inattendue au Stade de France et par un état d’esprit retrouvé, c’est arrivé. Cependant, faut-il crier victoire à tout va ? La qualification arrachée contre l’Ukraine offre-t-elle un blanc-seing automatique à la sélection dans l’esprit de l’opinion publique ? Poser la question, c’est déjà un peu y répondre. L’équipe de France de football a connu bien trop d’errances depuis sept ans pour se permettre de tirer trop hâtivement des conclusions positives définitives de son état de forme actuel. Examen des forces et faiblesses d’image des Bleus et esquisses des ressorts communicationnels sur lesquels ils pourraient jouer.

images

Lire la suite

Le « Nouveau Roland-Garros », syndrome du tout-politique français ?

Roland-Garros 2013, c’est parti depuis hier. En coulisse, on prépare depuis de longs mois déjà le projet d’extension du site de la Porte d’Auteuil, évalué à 340 millions d’euros. Cependant, en mars, la convention entérinant le projet et signé entre la Maire de Paris et la Fédération française de tennis a été annulée par le Tribunal administratif. L’affaire, complexe, a pour le communiquant l’intérêt de présenter tout un panel des différentes composantes impliquées dans le petit monde sportif français. Comme c’est la règle dans tous les secteurs économiques du pays, on constate que la politique tient une part non négligeable dans les transactions qui se jouent entre les acteurs. Petit revue des stratégies de chacun avant de se plonger dans le jeu de la terre battue pour quinze jours… voire plus, si la météo continue de rappeler le besoin urgent d’un Court Philipe-Chatrier couvert.

-ball-is-seen-in-a-puddle-on-the-philippe-chartrier-court-as-rain-stops-play-during-the-french-open-tennis-tournament-at-the-roland-garros-stadium-in-paris

  Lire la suite

Incidents du Trocadéro : quelles conséquences en terme d’image ?

La communication se nourrit de symboles pour donner un sens au récit qu’elle veut proposer à ses cibles. Lorsqu’une entité entend communiquer autour d’un objet, elle élabore un ensemble de messages et d’arguments qui, bien ordonnés, doivent servir à transmettre un message, à le fluidifier et à en donner de l’épaisseur. Lundi 13 mai, à 18h30, le club du Paris Saint-Germain entendait communiquer au sujet de la remise de son trophée de champion de France. Le récit qu’il entendait raconter était celui du premier titre de champion glané depuis dix-neuf ans, en l’inscrivant dans une imagerie parisienne de prestige, de chic et de ferveur populaire. Ce récit a été perturbé par des bruits extérieurs. En l’occurrence, l’intervention au cours de l’événement de ceux qu’on appellera les « casseurs » a chamboulé momentanément la communication et l’image de l’entité PSG, et plus généralement de l’ensemble des acteurs ayant plus ou moins pris part à cet évènement.

trocacar

Lire la suite

Le Barça, judiciarisation et déshumanisation du football?

Suite au quart de finale aller de Ligue des champions disputé mardi dernier au Parc des Princes entre le PSG et le FC Barcelone (2-2), le club catalan a décidé d’envoyer une lettre de plainte à l’UEFA. En cause, le hors jeu non sifflé d’Ibrahimovic sur le premier but parisien, la sortie de deux Barcelonais hors du terrain pour qu’ils se fassent soigner et le manque de visibilité dont ont pâtis les supporters de la tribune visiteur. Une approche procédurière devenue une habitude pour le club catalan. Un décalage entre le jeu proposé et l’attitude des joueurs sur le terrain et le comportement des dirigeants vis-à-vis des instances du football qui témoigne peut-être d’un défaut de communication.

Lire la suite

PSG: alors ce logo, « go » ou « no go »?

Nous vous parlions en début de saison des évolutions des maillots des clubs de football, saison après saison. Tout comme eux, les emblèmes, écussons ou blasons changent, à un rythme certes bien moins régulier.

Aujourd’hui, c’est l’emblème du Paris Saint-Germain qui vient de subir un lifting. Annoncé depuis quelques mois, le changement a été officiellement confirmé et entériné. Il prendra effet à partir de la saison prochaine. La forme est toujours ronde, la Tour Eiffel est bien là, le rouge et le bleu, couleurs de la Ville de Paris, sont encore bien présents. Les nouveautés sont pourtant conséquentes. Trois, surtout, apparaissent majeures et porteuses de sens. Brève analyse de la nouvelle identité visuelle du PSG.

nouveaulogo

Lire la suite