Henry ou la marque inachevée

L’un des plus grands attaquants de l’Histoire du football (411 buts mais aussi 235 passes décisives en 917 matchs joués), meilleur buteur de tous les temps en équipe de France (51 buts en 123 sélections) et meilleur buteur d’Arsenal (228 buts pour les Gunners, un toutes les 122 minutes), a officiellement pris sa retraite.

1361710-29228136-1600-900

Joueur complet au talent exceptionnel, doté d’une palette technique peu commune pour un attaquant, doublée d’une excellente vision de jeu et d’une classe indéniable balle au pied, Thierry Henry était également ce joueur possédant une forte connaissance de son sport en général (fait assez rare à une époque où les joueurs de football manquent justement de « culture foot »). Homme intelligent, calme et réfléchi, très bon analyste tactique, il se signalait en outre par son sens du perfectionnisme et sa culture de l’effort. Le génie n’existe pas, seul l’entraînement permet de devenir un grand joueur, avait-il en substance coutume de dire.

Cependant, Thierry Henry comporte une part d’ombre, tout du moins véhicule-t-il, peut-être malgré lui, l’image d’une identité inachevée, d’un caractère inabouti, d’une personnalité indéfinie.

Lire la suite