Affaire M’Vila : et si le problème, c’était la FFF ?

L’épisode s’est transformé en psychodrame dans le petit monde médiatico-sportif. Les joueurs de l’équipe de France espoirs, coupables d’une virée à Paris à trois jours d’un match décisif pour la qualification à l’Euro, ont tous écopés de lourdes sanctions de la part des instances dirigeantes du football français. Avec, en fer de lance, le joueur du Stade Rennais Yann M’Vila, déjà sujet à des sanctions disciplinaires ces derniers temps. Le milieu de terrain a donc été suspendu d’équipe nationale pour vingt mois. Il ne pourra par conséquent, au mieux, pas rejouer avant l’été 2014. Et sera donc privé de la Coupe du Monde qui se disputera au Brésil cette année-là.

Si la décision, inédite par son ampleur et sa sévérité, avait pour but de susciter le débat, c’est réussi. Si elle avait pour intention d’asseoir l’autorité de la Fédération française de football (FFF) et de clarifier son fonctionnement, c’est raté.

Lire la suite